Bien démarrer dans le modélisme naval

La construction d’un modèle est passionnante et à la portée de tous mais avant de se lancer, il faudra avant tout déterminer le choix du modèle. Ensuite, viennent le choix des matériaux : s’agira-t-il de maquettes de bateaux en bois, en métal ou en plastique ? Il existe également quelques informations basiques qui sont nécessaire à savoir:


Les différentes réalisations

Il existe plusieurs types de réalisations possibles dans le domaine du modélisme naval.

On retrouve les bateaux jouets qui sont des maquettes représentant des bateaux dédiés aux enfants. Ce type de modèle peut ainsi flotter sur l’eau pour le plus grand bonheur des enfants.

Il y a aussi les dioramas qui sont des reproductions en miniature de scènes maritimes en pleines action dans un environnement fidèle à la réalité (bord de côte, quai, …).

Les germaines sont des portraits de scènes maritimes ou de bateaux que l’on présente dans des coffrets comme avec les tableaux en relief. Pour ce type de modélisme, l’échelle est petite.

Certains préfèrent opter pour les bateaux en bouteille qui représentent un art fortement apprécié. Il consiste à mettre des maquettes de bateaux dans une bouteille en le faisant passer par le goulot. Cette réalisation nécessite énormément de technique et de savoir-faire.

Les demi-coques sont ces modèles qui sont faciles à réaliser. Ils mettent en valeur les lignes d’une coque historique, d’un yacht de course ou d’un bateau. Ce sont des modèles dont le charpentier se sert pour une construction réelle.

Les maquettes de bateaux navigantes sont des modèles réduits de bateaux réels dont la représentation est fidèle à l’originale, ou de bateaux inventés. Les entrailles de ce type de maquettes prennent même vie, ce qui rend la réalisation encore plus fascinante.

Les maquettes de charpentes ne sont pas faites pour les débutants. Ce sont les modèles qui représentent l’art du modélisme par excellence. Les maquettes de charpentes représentent en effet avec authenticité et exactitude la charpente d’un bateau réel.

Enfin, il y a les maquettes de vitrines ou les maquettes d’exposition qui sont plus à la portée d’un débitant en matière de modélisme naval. C’est justement sur ce type de réalisation que va se porter le reste de cet article.

Le choix

Pour faire dans le modélisme naval, il faut s’armer de patience. C’est là la seule clé de la réussite. A partir de là, tout est possible. Il est possible de choisir un trois mâts sans difficulté si vous avez des mains agiles. Si vous voulez y aller par étapes sans prendre trop de risques dès le début, choisissez un bateau de pêche ou un petit canot. Une fois le choix fait, il est important de bien se renseigner là-dessus en allant voir les maquettistes professionnels pour demander conseils. Documentez-vous sur internet ou par n’importe quels autres moyens en examinant des croquis, des plans, des photographies, …

Les boîtes de construction en plastique

Il existe des kits de constructions faciles et abordables sur le marché. Ce sont des boîtes de construction en plastique à choisir selon le niveau de difficulté. Ce dernier dépend de l’échelle et du modèle de bateau à réaliser. Pour un débutant, il vaut mieux opter pour un modèle au 1/700 dont le rapport qualité prix est aussi excellent. Ensuite, au fur et à mesure que vous avancerez dans vos réalisations, vous pourrez opter pour des niveaux de difficulté plus élevés.   Il faut également savoir que l’échelle d’un navire de guerre n’est pas comparable à celle d’un vieux gréement. En effet, pour les modèles anciens, l’échelle de base est de 1/48 contre 1/350 pour les navires de guerre actuels.


Les constructions en bois

Les constructions en bois

Les constructions en bois

Les plus habiles et familiers avec le bois pourront opter pour des modèles de bateaux en bois. Pour ce faire, il faut des plans à partir duquel on réalise la coque par la construction de planches superposées. Cette technique est faite pour les bateaux à coque peinte et les demi-coques. Cela évite également que la coque vrille. On peut également opter pour la construction sur charpente qui est le plus souvent proposée dans les kits de construction que l’on retrouve sur le marché. Toutefois, les techniques hybrides sont à éviter ; même si le résultat est alléchant, la conception n’est pas toujours évidente.  Dans les kits de construction en bois, on retrouve les bordés et les pièces apparentes en bois, les pièces de charpente en contre-plaqué, les voiles en tissu et les drisses, les pièces d’accastillage qui sont préalablement découpées, les plans, les photos et la notice de montage.

Les réalisations à partir de plans

Se baser sur des plans est primordial lors de la réalisation de maquettes de bateaux. Pour un modèle historique par exemple, on retrouve plusieurs plans à vendre au musée de la marine de Paris.  Certains livres renferment également des plans intéressants. Sinon, il y a internet où de nombreux plans variés sont proposés.

La lecture des plans

Les plans sont assez clairs en général surtout si l’on a des notions de dessins techniques. On retrouve également des guides pour modélistes dans le commerce pour aider. Ils expliquent en détail la façon de lire un plan en donnant par la même occasion des notions de réalisation.

Où se procurer les matériaux ?

On peut se procurer le bois et l’accastillage dans les magasins spécialisés. Ils proposent en général des essences de bois et un éventail d’accastillages de navires en bois. Cependant, trouver la bonne échelle est souvent difficile. On peut aussi se ravitailler chez le menuisier en privilégiant les bois à fine veinure. Pour ce qui est de pièces d’accastillage, les modélistes peuvent les réaliser eux-mêmes avec l’expérience.

Où et comment réaliser le modèle ?


Pour réaliser les modèles, il faut se trouver un coin tranquille où le dérangement sous n’importe quelle forme n’a pas sa place. Ensuite, une table ou un établi suffira en guise de plan de travail. Il est important de bien lire et relire les notices et les guides avant chaque étape de la réalisation. Le temps ne doit pas compter lorsque l’on travail sur une maquette de bateau, il faut s’armer de patience. Une fois le modèle terminée, il faut le protéger de la casse, des poussières et des araignées en le plaçant dans une vitrine. Ainsi, il servira d’ornement. Le soleil est aussi à éviter de peur de ternir la couleur de la maquette.

Les erreurs à ne pas commettre

Il existe plusieurs pièges et erreurs à éviter lors de la réalisation de maquettes de bateau. Il y a par exemple les erreurs historiques où l’on se trompe en mettant un détail qui n’existait pas à l’époque. Ensuite, il y a les fautes de goût où l’on est tenté de mettre des détails de couleurs ou autres qui ne sont pas du tout réalistes  même si c’est peut-être esthétique.

Les outils nécessaires

Pour réaliser une maquette de bateau à partir d’un kit, presque tous les outils sont fournis et il n’y a plus qu’à se procurer un petit marteau, des pinces fines, un cutter, des limes, de la colle, des pinceaux, de la peinture et du vernis. Par contre, si l’on commence la réalisation sans kits en se basant uniquement sur des plans, l’outillage nécessaire est nombreux. Pour en savoir un peu plus là-dessus, il vaut mieux demander conseil à un menuisier ou à un ébéniste.

 

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire