Principaux types de bateaux en bois proposés aux maquettistes

Ce sont principalement des maquettes de bateaux en bois. Le trois-mâts est un navire portant un mât de misaine, un grand mât et un mât supportant une seule voile, une brigantine.
La brigantine est une voile trapézoïdale supportée par une corne et munie d’une bôme le long de son bord inférieur, portée sur l’artimon d’un trois-mâts carré. Cette voile est souvent comprise dans les maquettes de bateaux en bois. Le mât arrière auquel est attachée la voile brigantine est le mat d’artimon, toujours apparent sur les maquettes en bois.
Ce mat apparaît aussi sur les ou de tout voilier à trois mats.  La voile carrée située au-dessus du hunier et reliée au mat d’artimon est le «perroquet de fougue». Attachée au grand mat, il s’agit du grand perroquet. Elle apparaît sur les principales maquettes en bois des bateaux trois-mâts. La perruche est la voile haute, carrée, s’établissant au dessus des huniers. Le hunier est la voile située au-dessus de la basse-voile et la hune.
Un autre type de navire intéressant pour les amateurs de maquettes de bateaux en bois, est le «Brick».  C’est un bateau de petit tonnage, à deux mâts gréés en carré, souvent utilisé par les corsaires, tout comme le brigantin. Les deux mats sont; un grand mât et un mât de misaine. Les qualités nautiques de ce bateau sont notamment sa vitesse et sa manœuvrabilité.
Le brigantin est un petit bateau à deux mats gréé comme un brick, et qui ne possède qu’un pont. C’est un petit bateau en bois, plat, léger et ouvert, se déplaçant à la voile et à la rame, et qui sert au combat ou pour donner la chasse.  Ces bateaux en bois étaient régulièrement employés lors de mission d’investigation. Ces bateaux, dont de multiples maquettes en bois existent étaient aussi utilisé sur mer pour la reconnaissance des côtes ou des estuaires et des fleuves.
Un autre nom pour le brigantin est le brick-goélette. Ce voilier possède deux mâts. Ce navire à un mât de misaine et derrière lui, un grand-mât. Le brick a toujours un gréement comme un voilier. Le brick a aussi deux voiles carrées. Le brick-goélette est un bateau qui a un grément sur le grand-mât qui est une voile aurique appelée brigantine. Le gréement de ce bateau est parfois complété avec une voile de flèche et des voiles d’étai. Son beaupré est très allongé ce qui lui permettait de supporter des surfaces de voiles plus grandes. Ces voiliers sont très rapides, assez mobile et très souple. Ils ont été principalement utilisés vers le 18° siècle et au 19° siècle comme navires de traite des noirs et pirates. L’évolution de ces bateaux en bois est intéressante, et ces bateaux seront à la base de la pêche à terre-neuve. Lorsque plus tard on allongera la coque de ces bateaux en bois, et que l’on implantera un troisième mât, ces bateaux seront les ancêtres des clippers.
Un autre bateau en bois intéressant, est la goélette. Il est à noté que la goélette est un bateau qui se distingue du brick par son gréement complet avec des voiles auriques. Les goélettes sont des bateaux en bois, habituellement bien proportionnés et véloces n’utilisant qu’un équipage réduit pour la manœuvre. Mais, par rapport aux bateaux à gréement carré, ils ne pouvaient pas supporter une grande voilure. Ces bateaux furent pour cette raison, utilisés pour le cabotage ou la pêche le long des côtes. L’utilisation de ces bateaux en bois était justifiée par leur mobilité qui était très appréciée. Le gréement de goélette est utilisé principalement aux États-Unis et au Canada. Il existe de nombreuses maquettes en boisde ce type de voilier. Ce bateau en bois y était utilisé couramment comme bateau de travail pour la pêche à la morue près du Groenland, en Islande et à Terre-Neuve.

 

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire