Quelques maquettes de bateaux d’exceptions

Les maquettes de bateaux en passionnent plus d’un. Il s’agit d’un art qui s’apprécie énormément d’autant plus que les modèles sont très diversifiés. Que ce soient des bateaux à voiles, des bateaux de guerre, des bateaux de pêche ou des bateaux à vapeur, les maquettistes ont chacun leur spécialité comme dans tous les domaines. Aussi, les passionnés ayant chacun leurs préférences peuvent alors avoir l’embarras du choix. Parmi les nombreuses sortes de maquettes de bateaux se trouvent ces quelques unes d’exceptions :


Le Glorieux

Le Glorieux

Le Glorieux

Le Glorieux est un modèle représentant un vaisseau de 84 canons dont le lancement s’est effectué en 1812. Cette version de la maquette a été réalisée pour la deuxième fois en 1830 sur base de la première version. Composé de métal, de cordage, d’ébène et de buis, cette maquette de bateau d’exception a également été reproduite en pleine page de la revue Art & Décoration n°318 de juin 1993.  Son prix est estimé entre 15 000 euros et 20 000 euros.

Le Belleisle

Le Belleisle

Le Belleisle

Ce modèle de maquette de bateau est la représentation du navire de guerre de la fin du 18ème siècle. Il est constitué de métal, de cordage, de cuivre, d’os et de bois polychromé. On appelle cela un « travail de ponton ». D’ailleurs, des modèles du même type ont été réalisés par les prisonniers français détenus par les Anglais sur des navires durant la guerre de 1794 à 1815. Cette maquette de bateau exceptionnelle possède un prix estimé entre 6 000 et 8 000 euros.

Cinq-mâts

Cinq-mâts

Cinq-mâts

Cinq-mâts est un bateau de type barque Cap-Hornier de la fin du 19ème siècle. C’est un marin qui réalisa sa maquette, une représentation du bateau en mer. Ce type de maquette s’appelle diorama puisqu’il est réalisé dans son environnement habituel. La maquette est faite de métal, de cordage, de bois polychromé, et de carton avec une vitrine postérieure. Le tout pourrait valoir dans les 400 à 600 euros.


Vaisseau de premier rang

Vaisseau de premier rang

Vaisseau de premier rang

Ce modèle de bateau est un vaisseau de guerre des années 1800. Dénommé Vaisseau de premier rang, il s’agit d’un travail « de ponton » fabriqué vers la fin du 18ème siècle entre 1794 et 1815. La maquette de ce bateau est constituée de fanon de baleine, de métal, de cordage, et d’os. Elle est fièrement présentée sur un socle polychromé et vaut environ 5000 à 8000 euros.

Le Desire

Le Desire

Le Desire

Le Desire est le nom d’une frégate anglaise de 5ème rang. Sa maquette est « de ponton » est a été réalisé à partir d’os, de métal, de cordage et de fanon de baleine avec une  base en marqueterie de bois. Etant exceptionnelle, cette maquette de bateau pourrait couter entre 10 000 et 12 000 euros.

Bateau à l’ancre

Bateau à l’ancre

Bateau à l’ancre

Résultat d’un travail assez récent, ce bateau représenté sous la forme d’une maquette possède une ancre pour l’arrêter. Il est alors dit « à l’ancre ». Cette œuvre est constituée de métal, de cordage et de bois polychromé de couleur rouge, noir et blanc. La maquette possède un prix estimé entre 1 500 et 2 000 euros.

Le Schlesswig Holstein

Le Schlesswig Holstein

Le Schlesswig Holstein

Le Schlesswig Holstein est un lot comprenant la maquette du cuirassé à éperon de la fin du 19ème siècle. Il s’agit d’un navire de guerre dont le modèle réduit a été confectionné par un marin. Il est constitué de métal, de cordage, de bois polychromé mais aussi de papier mâché. Son prix estimé se situe entre 2 200 et 2 800 euros.

Navire de quatrième rang

Navire de quatrième rang

Navire de quatrième rang

La maquette Navire de quatrième rang est le modèle réduit d’un bateau de guerre des années 1800. Ce travail est dit « de ponton ». Elle est constituée de métal, de cordage, de fanon de baleine et d’os avec une vitrine de protection en bois. La maquette de bateau d’exception vaut entre 10 000 et 12 000 euros.

Trois-mâts

Trois-mâts

Trois-mâts

Cette maquette de bateau appelée Trois-mâts est un modèle constitué d’ivoire et de fil. A trois mâts comme son nom l’indique, elle résulte d’un travail réalisé à Dieppe vers la deuxième partie du 19ème siècle. La maquette est protégée par un dôme en verre sur un socle en bois noirci. Sa valeur approximative est de 2 500 à 3 000 euros.

Canot de service portuaire

Canot de service portuaire

Canot de service portuaire

Résultant du travail contemporain d’un arsenal ou d’un modéliste, le Canot de service portuaire est une maquette de bateau en bois polychromé de couleur rouge et noir. Elle dispose de plusieurs rangs de nage et vaut entre 4 000 et 6 000 euros.

Vaisseau de deuxième rang

Vaisseau de deuxième rang

Vaisseau de deuxième rang

Cette maquette est celle d’un navire de l’armée française de deuxième rang datant de la fin du 18ème siècle. Elle est constituée de métal, de cordage, de fanon de baleine et d’os. Il s’agit d’un travail « de ponton » que l’on estime valoir entre 5 000 et 6 500 euros.

Bâtiment de premier rang

Bâtiment de premier rang

Bâtiment de premier rang

Ce modèle de bateau de guerre a été fabriqué entre 1794 et 1815 mais sa base en bois est récente. Il s’agit d’un œuvre exceptionnelle « de ponton » qui vaut entre 15 000 et 25 000 euros.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire